Achat d'objet en métal argenté par le spécialiste Diagold en centre-ville de Rennes (35)

Adhérent

S.N.A.O.B

Syndicat National
de l’Achat d’Or et de Bijoux

éco-responsable

Achat métal argenté à Rennes

Vous cherchez une solution pour valoriser des couverts ou des objets en métal argenté dont vous n'avez plus l'utilité ? Tout comme pour l'or et l'argent, Diagold Service à Rennes vous propose le rachat au comptant de tout objet en métal argenté.

 

 

Expertise gratuite et paiement comptant

Longtemps remisé au fond des placards car sans valeur commerciale, votre métal argenté peut désormais être valorisé par Diagold Service à Rennes.

 

En effet, en raison d'une remontée du cours de l'argent, de la perspective d'une production moindre et d'une plus grande efficacité des processus visant à la récupération du métal précieux, il est désormais possible de vendre la ménagère ou la paire de chandeliers dont vous avez héritée.

 

Dans nos locaux sécurisés et en toute discrétion, un spécialiste vous reçoit pour réaliser une expertise de vos couverts, gobelets, pichets, plats et autres objets décoratifs en métal argenté, même endommagés ou tordus.

 

Une proposition d'achat au meilleur prix du marché vous est ensuite soumise en fonction du titrage, de la qualité et de la quantité de pièces proposés.

 

Après acceptation, le paiement est effectué au comptant, par chèque ou virement bancaire, selon votre préférence.

Comment est produit le métal argenté ?

Utilisée pour la première fois en 1800, l'électrolyse permet le dépôt d'une fine pellicule d'argent sur un autre métal, le laiton, l'ensemble formant un métal argenté. Une véritable révolution pour l'époque puisque seules les familles les plus aisées pouvaient alors prétendre acheter une ménagère en argent. Ce procédé s'est rapidement démocratisé de tel sorte que toutes sortes d'objets de service, de décoration ou de vitrine en plus des cuillères et des fourchettes sont désormais produits à moindre coût et ayant l'apparence de l'argent.

 

Tout comme pour les métaux précieux, des poinçons permettent d'identifier les pièces de bonne manufacture. En France, leur présence a été rendue obligatoire très tôt. Ainsi, pour un article ancien ou un produit contemporain, on trouve généralement 2 poinçons :

  • Le premier est celui de l'orfèvre. Il peut prendre l'aspect d'un carré, d'un losange, voire d'un rectangle.
  • Le second indique le titrage de l'argent, mais également le grammage utilisé pour plaquer l'objet. Ainsi, le chiffre 15 sur une louche permet de savoir que 15g du métal précieux ont été utilisés pour l'argenter.

Contrairement à l'argent massif, à force d'utilisation, la fine pellicule du métal précieux diminue à l'usage jusqu'à arriver « à la perce », c'est-à-dire que l'on voit apparaître le laiton servant de support. Tout le travail du spécialiste consiste donc à évaluer la quantité d'argent restant effectivement sur une cuillère, une louche ou une pince à sucre par exemple.

 

 

Poinçons et garantie des métaux précieux